Questions? Feedback? powered by Olark live chat software

Joli Bento Boite à Bento du Japon Livraison gratuite dès 60€ | Panier vide | fr France ▾

Blog

Article pour "origine du bento"

Ce que votre lunchbox dit sur la culture de votre pays

Lunch box bento

En France, la gamelle – pour humains

Car oui, enfin, il y a quelque chose de pas très chic dans le mot « gamelle » lui-même. On peut penser à la gamelle à chat ou à la gamelle à chien avant de penser à celle pour humains! On ne s’étonne pas que la mode du bento est souvent axée vers un concept de « gamelle chic ». Ça fait plus beau, le bento, et ça correspond plus au tournant sophistiqué de la France.

Car sous le nom de « gamelle des ouvriers », l’usage de la gamelle n’était pas très répandu en France. Certains l’amenaient au travail – mais on ne s’en vantait pas, disons. Et on ne faisait pas non plus de jolies photos du contenu de sa gamelle pour les publier sur les réseaux sociaux!

Boite à lunch canadienne

Au Canada, l’expression est plus neutre : c’est un sac ou une « boite » souple qu’on amène à l’école ou au travail pour l’heure du lunch. On y glisse une banquise et plusieurs contenants Tupperware, sacs de plastiques et portions préemballées individuelles. Ce n’est pas très écolo, mais tout est excessivement emballé pour ne pas que les secousses fassent de dégâts et ruinent le reste du lunch. Or, les accidents arrivent quand même.

Le modèle de repas occidental vs l’équilibre du bento

Là où la plus grande différence culturelle se marque entre gamelle, boite à lunche et bento, c’est dans la composition du repas.
En France comme au Canada, on compose selon un modèle standard d’entrée, repas principal et dessert, avec quelques en cas supplémentaires, peut-être. Et le repas principal a la part du lion! Qui a un bon gros sandwich au jambon n’a pas besoin d’une montagne d’à-côtés, après tout! Puis, s’il s’agit de restants, on n’a pas à penser trop longtemps : et hop! La portion de taboulé nous fournira l’énergie nécessaire.

Au Japon, les bentos sont préparés autrement : l’équilibre est le mot d’ordre. En préparant le repas du bento, les Japonais décentrent le concept de « repas principal » et pensent plutôt en termes de balance entre protéines, fibres et hydrates de carbone. Voilà qui est beaucoup plus proche du guide alimentaire.

C’est sans doute pourquoi on voit souvent le bento associé à une gamelle « minceur » ou « lunchbox bento santé ». Ce n’est qu’accidentellement « santé » : les Japonais ne font pas ça pour maigrir, c’est tout simplement la culture. Et on peut s’en inspirer sans faire de régime!

Bento passe d’une feuille de bambou à une forme d’Art

Illustration Japon

Qu’est-ce qu’un Bento?

Une boîte à lunch vous direz ?

Je vous répondrez que c’est bien plus que ça !

Un Bento c’est une culture, une histoire, une tendance, un mode de vie.

Un Bento ce n’est pas seulement un contenant avec des compartiments afin d’y transporter tes repas au boulot ou à l’école. Non, le Bento cache une histoire et nous dévoile des informations sur une culture complète.

D’origine japonaise, Bento veut dire «casse-croûte».

L’ancêtre du Bento est apparu au Moyen-âge. Il s’agissait principalement de riz qu’on transportait lors de long voyage dans de petit sac ou plus simplement, dans des feuilles. C’était principalement des travailleurs, or des hommes qui utilisaient ce moyen.

Puis à la fin du 16e siècle, le Bento fût adopté par les hauts rangs de la société. C’était devenu de petites boîtes à repas à emporter fait de bois laqué. On les utilisait principalement lors d’un pique-nique, à admirer la floraison des cerisiers, aussi appelé le Hanami, ou pour prendre le thé entre amis dans le jardin.

hanami

Au fil des siècles, il y a un pur raffinement du Bento. Les écoles ne possédant pas de cantine, les élèves et les employés commencèrent à utiliser cette boite à repas. Le Bento en aluminium fît surface et devint vite très populaire en raison de la facilité à le nettoyer.

On est à l’ère du transport, le train fait son arrivé au Japon et on tombe immédiatement sous son charme. Le Bento n’est plus seulement pour les hautes sphères de la société ou pour les élèves, il prend place à tous les niveaux. Tout le monde l’emporte avec soi et on commence même à en vendre dans les gares de train. Bref, tout le monde adopte le Bento.

Train Japon

Puis vient la deuxième guerre mondiale ; bombes atomiques et pénurie de riz…
Dépendamment de la nourriture et de l’emballage qui constitue le Bento, on peut constater le niveau de vie du consommateur et ainsi le catégoriser socialement et économiquement.

Au moment où la nation a besoin de s’unir et de reconstruire le pays, une telle séparation entre les citoyens n’engendre rien de bon. Donc, le pays passe à une révolution culinaire : les cantines et petit à petit le Bento disparait.

Puis, avec l’arrivée du plastique et du four micro-onde, le Bento reprend sa popularité et est plus accessible que jamais. On le retrouve à chaque coin de rue. À la gare, dans la rue, aux restaurants, aux supermarchés. Bref, il fait partie courante de la vie des japonais. Étudiants, travailleurs, familles, amis, tous se trimballent avec leur Bento. La raison est simple ; le Bento se transporte partout et ce, très facilement.

Aujourd’hui, la boite à Bento est très raffinée et sophistiquée. Elle est de plus en plus populaire en Asie et en Europe et on aime bien faire preuve de créativité en faisant notre boîte à repas Bento