Questions? Feedback? powered by Olark live chat software

Joli Bento Boite à Bento du Japon Livraison gratuite dès 60€ | Panier vide | fr France ▾

Blog

Article pour "vie japonaise"

Tous beaux, tous beaux, les kimonos!

À nos yeux un peu nippophiles (on l’avoue!), il n’y a rien de plus amusant que de s’immerger dans la culture japonaise. Aller visiter des sources chaudes, faire un pique-nique avec des bentos joliment préparés lors du hanami (moment où les Japonais typiquement vont pique-niquer en groupe sous les cerisiers en fleurs), enfiler un kimono avec l’aide d’une spécialiste nippone en la matière…

Pique-nique

Car oui, vous serez surpris peut-être de savoir que de porter un kimono, c’est un art qui s’apprend au Japon! C’est qu’il y a tant de couches et d’accessoires…

Surprise! Le kimono n’est pas cet habit simple connu des Français!

Kimono

Dans les boutiques françaises, acheter un kimono, c’est souvent acheter un vêtement léger qu’on enfile à la sortie du bain, rabattant les deux pans en avant et en attachant le tout avec une maigre ceinture de ruban.

On aurait pu deviner qu’on se trompait déjà à la facilité de la chose!

Le kimono japonais n’est pas non plus le yukata, bien que celui-là soit déjà beaucoup plus proche de l’idée originale. Le yukata est une tenue calquée sur le kimono, mais beaucoup plus légère et simple. Comme le « kimono de bain », il suffit de « s’enrouler » du kimono et d’ajuster la ceinture à la taille. Toutefois, pour le yukata, c’est des couleurs et des motifs délicats et jolis qu’on trouve (un peu comme nos bentos, qui s’y agencent parfaitement!) – et la ceinture est une large bande de tissu, dont la formation du nœud demande un peu de talent!

Le kimono authentique

Concours Kimono

Celui-là, vous ne le trouverez pas dans les rayons des grandes surfaces, puisqu’un kimono neuf peut coûter plusieurs milliers d’euros! Et puis, franchement, il faut un brin d’expertise pour pouvoir l’enfiler correctement. Surtout qu’une erreur est très mal vue! Par exemple, si vous portez le côté droit sur le côté gauche, c’est un faux pas terrible, car c’est comme ça qu’on prépare le corps des défunts. Pour notre part, on préfère pour le moment admirer les habits – et se consoler de bonne foi avec nos lunchbox bento bien garnies!

Culture japonaise, ou l’équilibre naturel des traditions et de la modernité

Le Japon : Un pays jadis isolé

Japon

Le Japon a longtemps été un pays refermé sur lui-même. Alors que le reste de l’Asie échangeait déjà avec l’Occident, en modulant leurs perspectives et leurs méthodes en même temps, le Japon demeurait une zone close, qui ne percevait le monde externe que par les livres chinois et les chercheurs néerlandais qui étaient tolérés à l’époque.

Tout ceci changea avec le Commodore Matthew Perry, venu de l’Amérique afin de négocier des ententes particulières. Sa première visite eut lieu en 1853 : il venait sur des navires noirs à vapeur, avec des hommes portant des armes à feux, et une volonté de fer. Au Japon, c’était l’époque du shogun et des samourais – ceux-ci étaient d’ailleurs cachés sous le plancher, prêt à défendre leur maitre contre l’attaque des étrangers.

L’écart entre ces deux « soldats » et ces deux cultures n’aurait pas pu être plus gigantesque.

Un retard sur l’industrialisation vite rattrapé

Japon

Et pourtant, après les voyages diplomatiques de Perry, le Japon combla vite cet écart, développant en moins de trente ans une foule de technologies qui lui permit de devenir un empire. Ce passage rapide à un nouveau modèle pour le Japon explique à la fois la capacité de rapide développement technologique nippone et explique aussi comment il se fait que les traditions « anciennes » soient toujours aussi présents dans la culture moderne – après tout, pour eux, le temps des samurais et des grands seigneurs, c’était il y a 162 ans, soit à peine trois générations!

Le Japon d'aujourd’hui

Ainsi, aujourd’hui, les jeunes japonais sont friands de nouveautés : toujours à la mode, toujours branchés sur les nouvelles tendances occidentales, ils possèdent un bon nombre de gadgets électroniques et se teignent les cheveux. Et pourtant, ils n’ont rien perdu de leur enthousiasme pour la culture japonaise : ils continuent de porter des yukatas (kimonos d’été) aux festivals d’été, ils aiment se photographier avec les cerisiers en fleur, et ils adorent préparer des boites à bento traditionnelles… mais aussi modernes! Si le contenu de leur lunchbox bento montrent une fidélité au modèle nutritionnel typiquement japonais, ceux-ci se déclinent en un tas de couleurs et de motifs farfelus, modernes et adorables.

Et c’est comme ça que nous aussi nous aimons nos bentos : parfaitement évocateurs des traditions, toutefois avec un nouveau souffle de vie et de fantaisie. Miam!

Le Japon, ma passion

Nous avons décidé aujourd'hui de vous montrer quelques photos d'une de nos escapades au Japon.

Au menu, quelques nouveaux endroits comme Nikko (l’escapade dominicale pour les citadins) et Nara (à vélo). Kyoto nous a plus emballé que Tokyo cette fois-ci. Il faut dire qu’il y a beaucoup beaucoup de monde à Tokyo.

Japon
Logo d'une entreprise au Japon

Japon
Temple à Kyoto

Japon
À l'entrée d'un temple à Nara

Japon
Des faons porte-bonheur à acheter. Même principe que le « fortune cookie » de Chine

Japon
Un méga temple à Nara

Japon
Le pont sacré de Nokki

Japon
Temple à Kyoto

Japon
Le chemin qui monte, qui monte, qui monte, d’un temple à Kyoto

Japon
Dessine-toi

Japon
Le chien en lumière

Japon
La gare de Kyoto

Japon
À l’entrée de chaque temple il y a un bénitier géant

Japon
Dragon à Nikko

Japon
Dragon à Nikko

Japon
Temple à Nikko

Le temps froid frappe à nos portes

Le 1er octobre, le Japon célèbre la fête traditionnelle nommé Koromogae.

C’est avec un peu de regret et de chagrin qu’aujourd’hui je troquerai définitivement mes belles robes d’été pour mes pulls chauds d’hiver.
Au Japon le 1er octobre, on fête le Koromogae. Ce qui veut dire : «changement de garde-robe». Eh oui, eux aussi devront ranger leurs habits d’été pour faire place à leurs habits d’hivers.

L’origine de cette tradition japonaise.

Kimono Japon

Cette coutume japonaise est apparue à l’époque de Heian. Qui se situe entre les années 784 et 1185. Autant dire que cet événement ne date pas d’y hier. À cette époque, on retrouvait le Koromogae 5 fois durant l’année. C’est-à-dire durant le mois d’avril, de mai, d’août, de septembre et d’octobre.

Puis, à l’époque d’Edo, entre les années 1603 et 1867, la fête traditionnelle a réduit son nombre à deux fois par année. Soit en avril et en octobre.

La fête traditionnelle de nos jours.

Kimono Japon

Aujourd’hui, la fête du Koromogae se déroule au Japon à tous les 1ers de juin et les 1ers d’octobre. Par contre, il y a certaines variations dans les régions du Japon dû aux changements de température et aux normes saisonnières.
De nos jours, cette tradition est surtout appliquée aux uniformes dans les entreprises et les écoles.

Kimono Japon

À vos garde-robe tous et toutes et bon Koromogae !

La Golden Week

Golden Week Japon

La Golden Week est une série de quatre jours fériés au Japon concentrés sur sept jours. Les travailleurs japonais disposent généralement de vingt jours de vacances mais il est très rare qu’ils les utilisent. Par contre, ils profitent des jours fériés pour souffler. Cette semaine touristique se place dans le Top 3 des saisons les plus chargées pour partir en vacances, avec le Nouvel An et Obon.

La majorité des Japonais prend des vacances pendant cette période. Les écoles et les universités sont fermées et les entreprises fonctionnent avec un effectif minimal ou ferment également pour l'occasion car la plupart des employés s'en vont pour une partie ou même la totalité de la semaine. Tous les lieux touristiques du Japon, notamment les plus populaires, sont pris d'assaut par des foules de visiteurs.

La frénésie du voyage débute avec le premier des quatre jours fériés : le 29 avril, jour anniversaire de l’empereur Showa, connu sous le nom de Hiro-Hito (1901-1989). Le 3 et 4 mai respectivement jours de la Constitution et de la nature. Enfin, la série se termine avec le 5 mai la fête des garçons.